A chacun sa haie !

Il existe plusieurs types de haies différentes selon leur composition et leur traitement :

  • Les haies strictes : elles sont composées d'une seule essence végétale persistante ou semi-persistonte (thuya, leyiand, laurier, photinia, etc.) et sont le plus souvent taillées de manière régulière,
  • Les haies vives : ce sont des haies constituées d'essences principalement défensives (berberis, pyracantha, etc.),
  • Les haies paysagères : ce sont des haies mélangées constituées d'essences végétales décoratives par leur feuillage, leur floraison ou leur bois, et qui alternent persistants et caducs,
  • Les haies bocagères ou champêtres : principalement constituées d'arbres en cépées ou de hautes tiges elles sont traitées de manière naturelle.

Que dit la loi ?

La législation, et notamment le code civil, donne des normes bien précises quant à la distance de plantation des haies :

  • au minimum 50 cm de la clôture ou de la limite séparative, si la haie n'excède pas 2 mètres de hauteur,
  • au minimum 2m de la clôture ou de la limite séparative si la haie fait plus de 2 mètres de hauteur.

Cette réglementation est applicable à tous et il appartient à chacun de la respecter.
Si ce n'est pas le cas, n'importe qui peut demander la mise en conformité de votre haie par une taille à la hauteur réglementaire. Toutefois, pour les arbres et haies de caractère qui sont souvent les doyens de nos jardins, cette règle bénéficie d'une prescription trentenaire.

Comment et quand tailler ?

Si vous souhaitez tailler votre haie, plusieurs dates sont à retenir :

  • En automne pour les tailles sévères (pendant la période de repos végétatif afin de limiter les infections sur les plaies),
  • Au printemps (mars à juin), taille d'entretien pour obtenir une haie régulière.

Haut de page